Dynamique et motivé

De Malou Lévêquefiction26 min 152017CC BY-NC-ND

Synopsis

Luc et Luc, deux jeunes gars peu dynamiques et encore moins motivés, tournent en rond au milieu de leur campagne. Rêvant d’échapper à un quotidien imposé par le monde du travail et de laisser derrière eux leurs soucis familiaux, les deux garçons chercheront une solution… Peu banale, de préférence.

Fiche technique

  • Un film de Malou Lévêque
  • Avec : Christine Cardeur, Laurent Ernst, Gaël Lévêque
  • Et les voix de : Bernard Bessac, Delphine Jouve
  • Son : Delphine Jouve, Diego Bordonaro, Pierre Lévêque
  • Etalonnage : Manuel Brassart
  • Mixage : Pierre Lévêque
  • Durée : 26 min 15
  • Sortie : 2017

Licence

Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas d’Œuvre dérivée (CC BY-NC-ND)

Thèmes

amitié, émancipation, travail, vie

Technique

prise de vues réelles


Notre avis

Dynamique et Motivé, c’est un condensé de vie. A chaque nouveau visionnage, on ressent des émotions différentes. Ce film parle d’amitié, de travail et d’exploitation, du deuil, et du questionnement sur la vie. Pas vraiment pourquoi, mais plutôt quoi. Qu’est-ce qu’on fait ? Qu’est-ce qu’on a envie de faire ? Et qu’est-ce qu’on pourrait faire ? Tout ça prend la forme d’une comédie un peu dépressive mais très agréable. C’est doux et touchant. On a envie de suivre Luc et Luc jusqu’au bout. Et de partager leur aventure, avec eux, et avec d’autres.

Affiche du film

Autour du film

L’histoire du film par Malou Lévêque, sa réalisatrice

« C’est l’histoire principalement de deux jeunes garçons qui ont la vingtaine, qui sont un peu paumés dans la vie, faut bien le dire. Il y en a un qui travaille à Leclerc drive, l’autre qui ne trouve pas d’emploi. Ils habitent tous les deux chez la mère d’un des deux garçons. Et un élément important du scénario c’est que l’un des deux vient de perdre son père. Et donc ils sont tous les deux à une étape de leur vie où ils sont légitimement en droit de se poser plein de question sur qu’est-ce qu’on veut faire de la vie, qu’est-ce que c’est la vie, est-ce qu’on est sur cette planète pour trimer pour quelque chose qui ne nous plaît pas. Comment on essaye de donner un sens à tout ça, essayer de trouver un peu du bonheur là-dedans. Donc j’ai essayé de parler de sujets aussi grave, sérieux, mais en rigolant, parce que c’est quand même une comédie. »

Un film familial

« Ce film a été un peu particulier à tourner pour moi parce qu’il s’est tourné dans un cadre familial. J’ai fait jouer ma mère, mon frère et un ami très proche de la famille. L’idée c’était d’avoir une équipe technique très réduite pour pouvoir rester dans ce cadre familial, être au plus proche d’eux, dans l’intimité. Avec des gens qu’on connaît pas, extérieur, cela aurait été plus difficile d’avoir ce qu’ils m’ont donné je pense. »
Sa mère est comédienne, c’est son métier. Pour les deux autres acteurs, c’était leur premier rôle.

Inspiré de faits réels

Le film est inspiré de faits réels qu’elle a romancé. Les caractères des personnages sont fortement inspirés de ce qu’ils ont vécu. Il y a des choses vraies, notamment le fait que son frère se soit fait exploiter par Leclerc en travaillant au drive comme on peut le voir dans le film. Mais également le décès de son père, quelque temps avant le tournage du film.

Un tournage avec peu de moyens

« L’équipe technique était vraiment très très réduite parce que c’est moi qui filmais. J’avais de l’aide quand même pour le son, mais y’a parfois des moments, quand on tournait un peu à droite à gauche dans la maison où on habitait aussi, où c’est même un des acteurs qui tenait la perche pendant que l’autre était à l’image et inversement. Donc c’était vraiment un tournage cheap, mais c’était l’idée. »

Source : interview radiophonique ci-dessous.

Interview de Malou Lévêque sur Radio U Campus Brest en novembre 2018

Interview réalisée par Emilie Simoneau dans le cadre des émissions en direct de la 33e édition du Festival Européen du Film Court à Brest.

Laisser un commentaire