Le carnaval des âmes

De Herk Harveyfiction78 min 141962Domaine public

Synopsis

Trois jeunes femmes à bord d’une voiture blanche se lancent dans une course effrénée avec une voiture noire conduite par deux hommes. Au franchissement d’un pont, la voiture blanche défonce la balustrade et disparaît dans les eaux boueuses d’une rivière. Après trois heures de recherches infructueuses, les secours vont se retirer quand Mary, une des passagères de la voiture blanche, sort de l’eau. Alors qu’elle a choisi de quitter la ville pour oublier le drame, elle est troublée par d’étranges apparitions…

Fiche technique

  • Réalisation : Herk Harvey
  • Titre original : Carnival of Souls
  • Scénario : John Clifford
  • Musique : Gene Moore
  • Photographie : Maurice Prather
  • Montage : Bill de Jarnette et Dan Palmquist
  • Production : Herk Harvey
  • Société de production : Harcourt Productions
  • Durée : 78 min 14
  • Date de sortie : 26 septembre 1962
  • Distribution :
    • Candace Hilligoss : Mary Henry
    • Frances Feist : Mme Thomas, la logeuse
    • Sidney Berger : John Linden, le colocataire
    • Art Ellison : Le pasteur
    • Stan Levitt : Dr Samuels
    • Tom McGinnis : Le patron de la fabrique d’orgues
    • Forbes Caldwell : L’ouvrier de la fabrique d’orgues
    • Dan Palmquist : L’employé de la station-service
    • Bill de Jarnette : Le mécanicien
    • Steve Boozer : Chip, l’homme au juke-box
    • Pamela Ballard : La vendeuse de vêtements
    • Sharon Scoville : Une amie de Mary dans la voiture
    • Mary Ann Harris : Une amie de Mary dans la voiture
    • Herk Harvey : L’homme inquiétant (non crédité)

Licence

Domaine public

Thèmes

accident, apparition, horreur, zombie

Technique

prise de vues réelles


Notre avis

Le carnaval des âmes est un très beau film d’horreur subtile et tout en retenu. Pas d’effusion de sang, pas de musique stéréotypé pour nous annoncer qu’il faut avoir peur, mais la construction pas à pas d’une ambiance. On entre petit à petit dans la tête de Mary, l’héroïne. C’est un film sensible, qui parvient à nous faire ressentir ce qu’elle ressent, et qui prend son temps, même s’il n’est pas très long. Herk Harvey sème tout au long de l’histoire des indices qui nous amènent à la révélation finale, qui nous surprend quand même. Les plans du désert et du parc d’attraction sont sublimes, et valent, à eux seuls, de voir ce film.

affiche du film

Autour du film

Un petit film au budget modeste

Il faut bien reconnaître que si Harvey n’avait pas réalisé son unique long métrage, Le Carnaval des âmes, un film d’horreur qui fit un bide à sa sortie mais devint par la suite un film culte, peu de personnes le connaîtraient.

Harvey rentrait de Los Angeles, où il avait tourné un film institutionnel, lorsqu’il remarqua un étrange bâtiment sur les bords du Grand Lac Salé et, intrigué par cet édifice, il eut soudain l’idée de faire son premier long métrage, imaginant “des morts danser dans une salle de bal au bord du Grand Lac Salé”. Il demanda à son collègue John Clifford d’écrire un scénario sur cette base et, pendant ce temps, rassembla le budget de 30 000 $ auprès d’investisseurs locaux, fit le casting et repéra les lieux de tournage. En quelques semaines, le script était terminé et, après avoir engagé Candace Hilligoss à New York pour le rôle principal, Harvey prit des congés et tourna le film en 2 semaines à Lawrence et Salt Lake City.

La plupart des acteurs (à l’exception de l’actrice principale) venaient de Lawrence, et nombre d’entre eux avaient déjà foulé les planches, étaient apparus dans des productions antérieures de Centron, ou étaient simplement des collègues de travail de Harvey. Le film avait un budget dérisoire et reçut un accueil mitigé lors de sa première à Lawrence, avant de disparaître rapidement des écrans.

Source : Article Herk Harvey de Wikipédia en français (auteurs). Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0

… devenu culte

En 1989, alors que Harvey ne travaillait plus chez Centron, des cinéphiles redécouvrirent le film et en reconnurent la qualité cinématographique, particulièrement sa capacité à produire une atmosphère oppressante sans recourir à une quelconque “horreur physique”, sans effusion de sang ni de tripes, et tout cela avec un budget insignifiant. Harvey et Clifford autorisèrent une sortie en vidéo et participèrent à diverses conférences. Finalement, Le Carnaval des âmes remporta plusieurs prix et fut le sujet de centaines d’articles et de critiques élogieuses dans de nombreuses revues. Le film suscitait un renouveau d’intérêt.

Par la suite, une édition DVD très complète vit le jour, avec de nombreux bonus sur le tournage, les lieux du tournage, la vie et la carrière de Harvey, dans la prestigieuse collection Criterion. Mais Harvey ne vécut pas assez longtemps pour la visionner, et mourut en 1996 d’un cancer du pancréas à son domicile de Lawrence, laissant veuve sa femme.

Source : Article Herk Harvey de Wikipédia en français (auteurs). Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0

Anecdotes

Le film fut tourné en seulement 3 semaines, pour un budget d’environ 30 000 $. Il marqua les débuts à l’écran de l’actrice Candace Hilligoss qui ne tournera par la suite que dans un seul autre film, The Curse of the Living Corpse, deux ans plus tard.

La durée du film varie de 78 minutes (version initialement sortie en salles) à 91 minutes (montage original), le film ayant été coupé pour mieux satisfaire les créneaux horaires de certains distributeurs de salles ou de drive-in.

L’idée du film vint à Herk Harvey en découvrant le parc de loisirs Saltair, près de Salt Lake City, et notamment une étrange salle de bal en plein air désaffectée. Ce parc deviendra le cadre d’un des lieux-clés du film. Il disparut dans un incendie au début des années 1970, puis fut reconstruit (dans des dimensions plus modestes) au début des années 1980, mais fut inondé peu après par une crue du Grand Lac Salé. Il fut à nouveau reconstruit et rouvert en 1993 et sert désormais de cadre à des évènements musicaux.

Il existe une version colorisée du film, dans laquelle les zombis demeurent en noir et blanc.

Un remake du film fut réalisé en 1998 par Adam Grossman et Ian Kessner, avec Bobbie Phillips dans le rôle principal. Ce remake n’a finalement que peu de points communs avec l’œuvre originale, essentiellement le nom du film et la révélation finale. Le remake, sorti sous le nom accrocheur de Wes Craven presents Carnival of Souls (le producteur Wes Craven était alors très en vogue grâce à son film Scream), reçut des critiques négatives et sortit directement en vidéo.

L’actrice Candace Hilligoss lança dès la fin des années 1980 l’idée d’une suite au film original. Le projet démarra en juin 1993 lorsque Candace rencontra le producteur Peter Soby et l’aida durant un an et demi à monter le projet. Mais ce dernier écarta Candace du projet à son insu, et c’est par la presse qu’elle apprit que Peter Soby avait commencé le tournage d’un remake. Profondément déçue, se sentant abandonnée par ses amis d’antan (dont le réalisateur Herk Harvey, décédé entre-temps), elle refusa d’y faire un caméo.

Source : Article Le Carnaval des âmes de Wikipédia en français (auteurs). Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0

Aller plus loin

Le carnaval des âmes sur cineclubdecaen.com
[Critique] Le Carnaval des âmes – Herk Harvey sur culturellementvotre.fr
Critique de film : Le carnaval des âmes sur dvdclassik.com
Le Carnaval des Âmes : dans quel Utah j’erre… sur http://perlicules.canalblog.com
Le Carnaval des âmes sur sueursfroides.fr

Laisser un commentaire