Yes, we fuck!

Avertissement : le film est réservé à un public adulte puisqu’il contient des scènes de sexe explicites.

D’Antonio Centeno et Raùl de la Morenadocumentaire59 min 232015CC BY-NC-ND

Synopsis

Six histoires autour de la sexualité et des diversités fonctionnelles, des histoires réelles et variées où le sexe est transformé en arme réjouissante au service aussi bien des personnes que des droits collectifs. Ce projet montre aussi bien ce que la sexualité peut apporter aux personnes avec des diversités fonctionnelles que comment la réalité des diversités fonctionnelles peut contribuer à la sexualité humaine.

Fiche technique

  • Titre original : Yes, We Fuck! (littéralement : « Oui, on baise ! »)
  • Réalisation et scénario : Antonio Centeno et Raúl de la Morena
  • Pays d’origine : Espagne
  • Langues originales : espagnol, catalan et anglais
  • Format : couleurs – 16/9 HD – stéréo (RCA Sound Recording)
  • Genre : documentaire
  • Durée : 59 min 23
  • Date de sortie : 2015

Licence

Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas d’Œuvre dérivée (CC BY-NC-ND)

Thèmes

diversité, santé, sexualité

Technique

prise de vues réelles


L’avis du cinéma voyageur

Ce mercredi 7 juillet, le convoi du Ciné Voyageur prend la route. Premier rendez-vous : StNazaire le 9 pour des diffusions de créations sonores à 18h puis une projection de films en plein air à la nuit tombée. S’en suivront une vingtaine de dates en Bretagne et Normandie sur le même format, jusqu’à mi-août.
On s’est demandé quel film pouvait le mieux lancer cette tournée et cette carte blanche de HorsCiné. Commencer doucement? Par des petits courts pour s’échauffer comme on le fait lors de notre projection? On voulait marquer le coup en proposant un film qui défend fort les licences libres et qui était absent de cette plateforme jusqu’à présent. Une absence nous a sauté aux yeux en regardant la liste bien fournie déjà rassemblée : Yes we fuck!

affiche du film

Yes we fuck!, c’est le mille-feuille du cinéma libre. Une réalisation portée par les personnes concernées, entourée d’une galaxie d’équipes militantes, qui aboutit à un objet rarement vu ailleurs. Et un besoin tellement vital de montrer, de partager le résultat que les licences libres et la diffusion en ligne s’est vite imposée comme une obligation. Cette évidence témoigne d’un microcosme espagnol, voire barcelonais, où les festivals de films libres sont omniprésents et la thématique des licences questionnées des milieux les plus punks aux plus institutionnels.
Yes we fuck!, c’est donc et surtout un docu-porno où des personnes présentant une diversité fonctionnelle affrontent les sujets des relations amoureuses et de la sexualité avec franchise, honnêteté et toute la frontalité qui peut parfois manquer sur ces thèmes. On est loin de l'”inspiration porn”, où les valides trouvent du réconfort en faisant des yeux de chats et en déclamant “cet handicapé est tellement courageux!” pour mieux se rassurer de sa propre validité. Ici, on s’assoit, on prend une claque et on se demande : elle ressemble à quoi ma sexualité?

Ça y est, les portes de notre camion viennent de se fermer, on embarque pour tout l’été!

Complément

Accompagnement sexuel sur le wiki sexologique.

Laisser un commentaire