Des films libres en libre accès

Le film

Synopsis

Dans le quartier de Gion réservé aux geishas vivent Umekichi et Omocha, deux soeurs que tout oppose. Si la première est d’une éducation traditionnelle et accepte sa soumission au désir masculin, la seconde réfute sa condition de prostituée. Quand un ancien client proche d’Umekichi emménage chez elles suite à la faillite de son magasin, Omocha imagine un plan machiavélique et met à profit sa théorie sur les hommes…

Fiche Technique

Réalisation :
  • Titre original : 祇園の姉妹 (Gion no shimai)
  • Assistant-réalisateur : Kazuo Mori
  • Scénario : Yoshikata Yoda, Kenji Mizoguchi d’après le roman d’Alexandre Kouprine, L’Abysse ou La Fosse aux filles (1915)
  • Photographie : Minoru Miki
  • Son : Kase Hisachi
  • Montage : Tazuko Sakane
  • Producteur : Masaichi Nagata
  • Société de production : Daiichi Eiga, Kyoto
  • Format : noir et blanc – 1,37:1 – son mono
  • Distribution :
    • Isuzu Yamada : Omocha
    • Yōko Umemura : Umekichi
    • Benkei Shiganoya : Shinbei Furusawa
    • Kazuko Hisano : Oemi Furusawa, son épouse
    • Taizo Fukami : Kimura
    • Eitarō Shindō : Sangoro Kudo
Pays :
Langue : japonais
Genre :
Public :
Durée : 1h09min33
Date : 1936

Licence

image du film

Autour du film

Les Sœurs de Gion est le prolongement de L’Élégie d’Osaka avec lequel il constitue un diptyque dans lequel Mizoguchi s’engage dans la voie d’« un réalisme plus dur, à la manière de la Nouvelle Objectivité qui cherche à montrer d’abord la vérité intérieure des personnes ». Dans ces deux films, Mizoguchi donne un aperçu prémonitoire de ce que son œuvre deviendra : « l’expression d’un regard lucide et désespéré sur l’aliénation des femmes ».

Il entame, à cette occasion, une collaboration, par la suite habituelle et familière, avec l’écrivain et scénariste Yoshikata Yoda. Celui-ci nous rappelle ce que Mizoguchi lui recommandait à ce moment-là : « Il faut décrire l’homme, mettre en image le corps humain. Décris-moi des types implacables, égoïstes, radins, sensuels, cruels… Il n’y a que des hommes dégueulasses ici-bas. » Kenji Mizoguchi affirmait, par ailleurs, s’être « mis à regarder les hommes avec lucidité ».

Source : Article Les sœurs de Gion de Wikipédia en français (auteur·rices). Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0

Complément

écrire un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.



Contribuer