L’invitée familière

De Lisa Chabbert documentaire, fiction25 min 322014CC BY-NC-SA

Synopsis

Manue sort d’un temps d’isolement forcé. Lisa la filme.
Ensemble, elle prennent la route, et traversent des bribes de paysage mental, des visages, des situations. Il est question d’une “intensité jouissive” et de la conscience particulière de ce qui se trouve autour de Manue, ce qui l’a conduite à être suivie par un psychiatre de ses sept à ses vingt et un ans. Chez elle le refoulement émotionnel -usine intérieure édifiée par tous les névrosés “normaux”- n’a pas eu de prise. Juste la vie immédiate.
Pourtant, un jour Manue s’est résolue à “guérir”, à retourner vers ceux qu’elle nomme “les vivants”.

Fiche technique

  • Réalisation :  Lisa Chabbert
  • Avec : Manue Fleytoux
  • Image: Lisa Chabbert
  • Son et mixage : Lucie Dèche
  • Montage : Carmen Alix
  • Graphisme : Suzanne Cardinal
  • Production : Ciné 2000
  • Durée : 25 min 32
  • Date : 2014

Licence

Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions (CC BY-NC-SA)

Thèmes

portrait, road trip, santé mentale

Technique

Prise de vues réelles


L’avis du cinéma voyageur

L’invité familière fait parti des films de notre programmation qui se confrontent au sujet de la santé mentale. Dans le labyrinthe d’entrées possibles (formelles, politiques, sociétales, biographiques…) que porte cette thématique, ce court porte un choix radical, celui de laisser à l’écart tout ce qui concerne le diagnostic et de se concentrer sur le ressenti, le viscéral derrière l’étiquette. Ça a pu décontenancer certaines personnes de notre public, dont la curiosité plus ou moins bienveillante revient au galop dès que les lumières se rallument “mais elle a quoi comme maladie?”.

visuel du DVD

L’enjeu est ici de laisser de côté cette focalisation et de se laisser porter par les images de Lisa et la voix de Manu dans leur bout de road trip dont on ne saisit pas la géographie. Peu importe, on en saisit des sensations, celles qui nous sont familières, celles qui nous sont étrangères et on avance un peu plus dans la compréhension de personnes qui nous entourent, qu’elles aient la même assignation médicale ou non.

Atour du film

« Cette histoire de petite folie est une fiction; et pourtant, elle n’a pas été inventée. Leur matière est puisée dans une expérience familière.
Tous les jours, nous perdons la tête à cause d’un peu de température, d’une rage de dents, d’un vertige passager. Nous nous mettons en colère. Nous jouissons. Nous sommes ivres. Cela ne dure pas longtemps, mais cela suffit.
Nos peaux, nos yeux, nos oreilles, nos nez, nos langues emmagasinent tous les jours des millions de sensations dont pas une n’est oubliée. Voilà le danger.
Nous sommes de vrais volcans. »

Texte emprunté à La fièvre de J.M.G Le Clézio

Acheter le DVD

Laisser un commentaire