Des films libres en libre accès

Financement participatif : donnez pour faire vivre HorsCiné

Pour financer le projet HorsCiné, à la fois plateforme de films libres, cinémathèque des films libres, facilitateur de projections et vecteur d’animation culturelle, nous avons besoin de vous. La campagne de financement participatif va durer 62 jours, jusqu’au 3 juillet 2022. Notre objectif, en plus de pérenniser financièrement le projet, et de le faire connaitre au plus grand nombre. Vos partages sont donc importants, et les bienvenues !

Un projet qui grandit

Il y a quinze mois, nous lancions le site, avec un premier financement participatif. Nous avons reçu 1073€ de dons, qui nous ont permis de payer les frais informatiques (hébergement, nom de domaine et stockages pour sauvegarder les films), de rémunérer la graphiste pour ses créations, et de rembourser les frais engagés par les bénévoles.

image d'illustration

En 2021, nous avons pris le temps de discuter avec des réalisateur·rices, des collectifs de création, des collectifs et lieux de diffusion, des médiathécaires, etc, pour leur présenter le projet et écouter leurs besoins. Et c’est ainsi qu’à l’été 2021, nous avons commencé à imaginer puis développer une nouvelle plateforme, bien plus pratique, facilement utilisable et interactive, grâce au mécénat de CodeColliders. Elle est en ligne depuis le 6 avril 2022, et de nouvelles fonctionnalités sont toujours en développement. Grâce à l’association Domaine Publique, tous les films sont hébergés sur peertube.

Lent ciné a pris en charge les coûts (un peu plus de 2000€) liés au développement du projet, avec l’espoir que vos dons permettent rapidement son autofinancement.

Aujourd’hui, il y a environ 180 films sur la plateforme, des centaines sont déjà en attente d’ajouts, et des milliers sont en attente de visionnage.

Une campagne pour rendre accessible

Au sein de Lent ciné, on est habitué à faire avec peu. C’est comme ça qu’on organise, depuis cinq ans, un festival de films libres dont l’entrée est libre, sans aucune subvention, en comptant sur les dons des spectateur⋅rices. Et ça marche. Qu’on a organisé trois éditions de Lillo kino, à prix libre. Et tant d’autres choses.

On fait selon nos moyens. En comptant sur les autres. Et ça ne va pas très vite. Mais toutes ces rencontres, c’est tellement agréable. C’est notre moteur. Alors on a décidé de continuer à faire comme ça avec HorsCiné. On ne veut pas vous dire : donnez, et la plateforme se développera. On préfère le faire et vous la proposer. Elle ne dépend pas de vos dons, puisqu’elle est là. Pour la faire, on a travaillé beaucoup d’heures. Vraiment beaucoup beaucoup, depuis trois ans et demi. Encore plus ces dernières semaines. On l’a fait parce que ça nous fait plaisir. Parce qu’on a envie de partager tous ces films.

Pourtant, on vous sollicite quand même. Parce qu’un tel projet a besoin d’un peu plus que nos bouts de ficelles pour durer et se faire connaître.

image d'illustration

Avec 3000€, on peut financer un an d’hébergement du site, payer notre cotisation annuelle à l’association Domaine publique, ainsi que le nom de domaine. On peut payer correctement Valentin, qui a réalisé le graphisme du site et l’affiche, pour qu’il crée des visuels afin de faire connaître la plateforme, et financer des impressions. En bref, on peut consolider l’existant et commencer à se faire connaître, sans que cela pèse sur les finances fragiles de Lent ciné.

Evidemment, on aimerait beaucoup plus. Parce qu’on a plein d’idées pour développer le projet. On aimerait rémunérer Lou pour qu’elle sous-titre des films de la plateforme. On aimerait accueillir un·e étudiant·e en droit en stage, pour travailler sur le domaine public. On aimerait accueillir une personne en service civique, pour lui présenter le monde merveilleux du cinéma libre, et qu’elle nous aide à le valoriser. On aimerait rémunérer du temps pour organiser des projections, et aider à en organiser. On aimerait créer une bourse pour aider des créateur·rices à faire des films. Et une autre pour que des musicien·nes sonorisent des films muets. On aimerait pouvoir se défrayer pour aller à la rencontre d’autres associations, collectifs, et institutions. Et à plus long terme, on aimerait avoir les moyens de salarier des personnes pour développer le projet.

Si les dons dépassent 3000€, on pourra mettre en route certaines de ces pistes. Si la somme de 3000€ n’est pas atteinte, Lent ciné puisera dans ses maigres fonds pour payer l’infrastructure, et on reportera la partie communication.

La contrepartie : l’accès libre à la plateforme

En faisant un don, vous permettez à HorsCiné d’exister, de se développer, et d’être librement accessible. Vous permettez à des milliers de réalisateur·rices de montrer leurs films, à des millions de spectateur·rices de pouvoir les regarder, dont vous. Vous permettez à cette merveilleuse culture qu’est le libre de vivre et de se développer. Vous contribuez à montrer que le cinéma n’est pas qu’une industrie, et que de magnifiques films peuvent se faire autrement.

Merci, merci, merci, et encore merci !

Images tirées d’Attendre ou provoquer de Julie Romeuf et Matthieu Quillet

Avis

écrire un avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.



Contribuer